Bilan et perspectives FEEBAT au service de la formation à la rénovation énergétique

Un engagement affirmé au service de la formation à la rénovation énergétique. Après une année 2020 riche en actualités, notamment ponctuée par la sortie de nouveaux modules de formation, la reconduction du programme jusqu’en juin 2022, l’entrée du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, FEEBAT annonce une année 2021 ambitieuse et jalonnée de nouveaux défis au service de la formation à la rénovation énergétique !

1 – OBJECTIF FORMATIONS INITIALES

Les importants travaux conduits en 2020 vont déboucher en 2021 sur la conception de parcours de formation de grande envergure, destinés aux enseignants des lycées, formateurs des CFA et enseignants-chercheurs des ENSAP*.

Les enjeux de la formation initiale à la rénovation énergétique, toutes voies confondues (scolaire, apprentissage, etc.), sont cruciaux. Bien former les enseignants et formateurs et leur donner tous les moyens de transmettre, à leur tour, aux futurs professionnels du bâtiment et de l’architecture sont des objectifs majeurs pour FEEBAT. Le défi est de taille car il s’agit de créer des formations ex nihilo. Depuis 2018, FEEBAT travaille à l’élaboration de ces nouveaux programmes de formation. Deux années de travaux collégiaux, menés avec des experts métiers, pédagogiques, techniques, les ministères et partenaires concernés, etc. ont permis de lancer deux consultations. En ligne de mire :

  • la construction en 2021 des premiers dispositifs de formation pour les enseignants des lycées, formateurs des CFA et enseignants-chercheurs des ENSAP ;
  • la conception des ressources pédagogiques qu’ils pourront utiliser auprès de leurs élèves, apprentis ou étudiants.

À titre d’exemple :

2 – DE NOUVEAUX MODULES INNOVANTS POUR LES PROFESSIONNELS EN ACTIVITÉ

2020 aura été une année de fortes innovations pour la formation à la rénovation énergétique, avec AUDIT Reno pour les entreprises et les artisans, et DynaMOE pour les architectes et maîtres d’œuvre. Conçus dans un souci de qualité pédagogique et de modalités adaptées au contexte actuel, ces modules sont disponibles sous plusieurs formats, mixant présentiel et distanciel ou 100% distanciel.

« Toutes les modalités (classes virtuelles, jeux de rôle, quizz, travail individuel et débriefing collectif, échanges entre apprenants et formateur, etc.) sont mobilisées pour favoriser une pédagogie active, adaptée au distanciel » selon Catherine Gillet, pilote de FEEBAT.

Organismes de formation et formateurs ont par ailleurs bénéficié d’un accompagnement renforcé : mise à disposition de ressources pédagogiques, sessions d’appropriation, jurys de formateurs, etc. et continuent d’être animés par le programme FEEBAT.

Pour 2021, FEEBAT travaille sur d’autres modules de ce type parmi lesquels des formations pour les entreprises et artisans en Outre-Mer et un module pour les architectes portant sur l’audit énergétique en copropriété, là où l’audit n’est pas obligatoire.

3 – L’ATOUT FEEBAT : LA PRISE EN CHARGE DES FORMATIONS

Malgré le contexte sanitaire, ce sont plus de 3 000 stagiaires (chiffre non définitif) qui auront vu leur formation prise en charge en 2020 par FEEBAT dans le cadre du dispositif des CEE.

Depuis 2020, en partenariat avec Qualit’EnR, FEEBAT accompagne aussi financièrement la formation des professionnels aux Énergies Renouvelables thermiques (EnR). Alors qu’aujourd’hui, seul un stagiaire sur cinq bénéficie du co-financement possible de sa formation par le programme FEEBAT, cette nouvelle incitation pour les EnR vient renforcer celles déjà en vigueur pour les modules FEEBAT hors EnR. La prise en charge, complémentaire aux conditions en vigueur au sein des OPCO et FAF, s’élève ainsi à :

En savoir plus : https://www.feebat.org/aides/financer-ma-formation/

* Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage
** Le 15 janvier 2021, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, a indiqué que « l’enseignement de l’architecture dans sa formation initiale doit également s’adapter aux évolutions de la société et aux besoins de la profession ». Les architectes doivent « être encore mieux préparés à l’exercice concret de leur métier en particulier pour ce qui relève des implications de la transition énergétique. L’intégration de ces nouveaux enseignements devra bien sûr être pensé dans une vision globale de l’évolution de la pédagogie en école d’architecture ».

Vous pouvez télécharger en un clic les visuels haute définition de ce dossier.

Ils sont libres de droits de reproduction presse moyennant la mention du Fabricant. Merci d'avance

Icône

Bilan et perspectives FEEBAT

16.40 MB
Vous n'avez pas votre mot de passe ? Appelez-nous au tél.01 40 21 08 13.